CSE Excédent et QAF : La CGT dénonce

EXCÉDENTS NON REDISTRIBUÉS AUX SALARIÉS, NOUVELLE GRILLE QAF 2021, 

La CGT est mécontente et le fait savoir !

Petit historique :

Un accord a été signé par toutes les Organisations Syndicales pour mutualiser les  dotations de l’employeur au CSE sur les 3 UES ( RC, MS et AGSH). Pour le CSE de Pau, cela ne changera rien à sa dotation actuelle mais pour le CSE de Paris ,une baisse de 500€ de dotation par salarié est prévue.

Sous l’impulsion de la CGT, un groupe de travail a été mis en place pour harmoniser les pourcentages de subvention du QAF entre les CSE de PAU, de PARIS et le CSE Central, différents à ce jour.

Pour arriver à un consensus, il a été proposé que Pau augmente sa subvention de 5% par lettre de QAF (par exemple QAF E= 55% de subvention au lieu de 50% actuellement ) et qu’en contrepartie Paris baisse la sienne de 10%. Pour Pau, cela aurait engendré une augmentation budgétaire de 380 000 € facilement absorbable en regard des recettes et pour Paris une économie non négligeable face à la perte de dotation.

Avec cette solution, tous les salariés palois étaient gagnants en étant subventionnés de 5% supplémentaires quelque soit leur QAF !

Malgré l’accord tacite en groupe de travail, auquel toutes les organisations syndicales ont participé, le CSE de Paris a voté contre en séance plénière !! La CGT est perplexe…

Conséquence du vote à Paris : le CSE de Pau a fait machine arrière en revenant à la grille QAF 2020 comme base (seulement revalorisée de 1% au niveau des tranches) pour le QAF 2021.

Sauf que pour la CGT, le compte n’y est pas !

Explication :

Arguant de la baisse des recettes du fait du transfert des expatriés du contrat Total SA vers le contrat TGI ainsi que des départs à la retraite non compensées par des embauches, le SICTAME – UNSA (qui gère le secrétariat du CSE de Pau) et la CFE/CGC (trésorerie du CSE) veulent reconduire un plan d’économie des activités portant sur 10% du budget, assorti d’une lettre de cadrage à chaque commission.

Sauf que le confinement dû à la COVID va créer cette année au CSE de Pau un excédent budgétaire de plus de 650 000€, auxquels devraient s’ajouter près de 200 000€ venant des annulations de colonies de vacance du CSEC.

Toutes les nouveautés instaurées cette année, tels que l’aide scolaire de la maternelle aux études supérieures et tous les investissements prévus, tels que la réfection des salles de bain et de la chaudière de notre maison familiale La Renardière à Chantemerle , ou la création d’un terrain de PADDLE au stade Blanchard, étaient déjà prévus au budget 2020 et donc ne rentrent pas en ligne de compte en tant que dépenses imprévues.

Ce sont bien plus de 650 000€ d’euros d’excédent qui viennent alimenter la trésorerie du CSE de Pau !

Pour la CGT, toute cette somme doit être redistribuée aux salariés !

Mots-Clés : # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *