CSE PAU INFO 25 mars 2020

1/Modalité pratique des réunions des instances
Pas de report du calendrier social malgré la situation et le fait qu’au Raffinage-Chimie, le calendrier social a été déplacé sur le
mois de juin. La DG en parlant du RC : « la Cgt refuse la Visio – 1 seule raffinerie tourne – si on n’avance pas, on va exploser les
calendriers ! Il faut continuer les instances, même la commission RH de Pau ».

La CGT fera la demande de report en CSE Central (Pau+Paris).
La CGT fait remarquer que la priorité est la situation sanitaire et sociale présente, et que certaines commissions comme la com
RH où le bilan social 2019 doit être examiné doivent passer au second plan. Elle ne cherche pas à faire de l’obstruction, mais
plutôt à répondre aux préoccupations actuelles des salariés. Elle considère que la direction générale ne donne pas l’exemple
en adoptant un discours complètement déconnecté de la réalité (en parlant de la vidéo de POUYANNE) : « 9 milliards à verser
aux actionnaires alors que le manque à gagner cette année est évalué à 9 milliards ! Le calcul peut être simple mais le pdg
préfère serrer la vis et continuer de verser le dividende aux actionnaires ! La valeur primaire du groupe est la solidarité, dit-il,
mais manifestement cela exclue les actionnaires ! et conjointement Namita Shah ne pense qu’à une seule chose lorsqu’elle
adresse un sondage Ipsos à une partie des salariés : le moment est-il est bien choisi pour faire une augmentation du capital ? »
Discours complètement hors sol !
La CGT demande par contre de faire un CSE extraordinaire toutes les semaines pour faire le point sur la situation sanitaire de
TOTAL.
La CGT a redemandé d’utiliser dans cette période la messagerie pour envoyer de l’info syndicale malgré un premier refus de la
RH. La non-diffusion des tracts est très problématique. Ce n’est pas du dialogue social si seule la direction communique.
La Direction locale va refaire passer le message à la DRH.
2 / COVID 19 Point de situation (invité médecine du travail)
Le Docteur nous fait un point ARS au 23/03. Nouvelle aquitaine, 656 cas, 41 en réanimations et 13 décès.
Chez TOTAL au 24 au soir : 300 cas déclarés (4 cas hospitalisés) dont 244 en France (213 salariés Total, 31 contractés), 208
cas à Paris, 7 suspectés à Pau dont 2 avérés ; et 56 hors France (52 TOTAL SA et 4 contractés).
Au vue des quasi 15 jours de fermeture de l’entreprise et de l’apparition des symptômes il ne doit plus y avoir de
contamination entre salariés. Le service médical fait des consultations en visio avec ceux qui le désirent et le service social est
en relation avec les plus fragiles notamment les personnes handicapées.
Pour les expatriés il y a un énorme plan de rapatriement : rapatrier l’Afrique de 1100 personnes (800 de l’espace
Schengen (regroupe 26 États : vingt-deux des vingt-huit membres de l’Union européenne) sur Paris), le reste directement vers
leur pays d’origine. En ce moment on rapatrie l’Ouganda et Afrique du sud. Angola et Nigéria, gros contingent sur vols affaités
A380. Logistique inimaginable.
La CGT demande ce qui est mis en oeuvre dans les équipes pour prendre des nouvelles ?
La Direction répond l’importance de la hiérarchie pour maintenir un lien social. Demande faite à tous les managers.
La CGT fait remarquer qu’au Gabon il y a un sentiment anti français et anti-européen qui sont tenus pour responsables de
l’épidémie, et des difficultés de rapatriement.
La Direction que le rapatriement est prévu. Il n’y a plus d’avion à Port gentil donc ça se fera par surfeur jusqu’à Libreville puis
par avion ; il y aura beaucoup moins de salariés sur place très bientôt.
Il y a plusieurs problématiques :
Problématique des rotationnels : rythme impacté par la crise ; s’assurer de la bonne gestion et éviter qu’un salarié propage le
virus ; problématique des pays qui ont fermé les frontières ; les filiales s’organisent ; rotationnel qui tournent en 6/2. La note
sortie hier soir sur les rotationnel à voir en annexe.

POINT INFORMATIQUE.
OlivierGENESTIER TGITS :
Situation en amélioration malgré les 20000 connexions en
simultané sur zscaller.
On partage la bande passante et la limite de saturation
arrive en milieu de journée. Quand la bande passante est
trop prise par un salarié on l’appelle pour voir s’il en a
l’utilité. La situation est plus confortable qu’il y a une
semaine. Zscaller expire automatiquement au bout de 4H.
Pour ceux qui n’ont pas d’ordinateur portable de
l’entreprise, ils peuvent se connecter sur un PC, MAC ou
tablette via office 365 avec un identifiant Total digipass.
S’ils n’ont pas cet identifiant, il faut le demander via un
collègue qui lui peut faire une demande WeCare!
Pour la CGT ce n’est vraiment pas simple !
POINT CONGÉS.
Pour les congés gros débat.
Pas de reports des congés à prendre avant fin mai, mais en
sachant que pour redémarrer l’activité après le
confinement on ne pourra pas tous les poser. La direction
propose sans imposer, mais c’est tout comme, de poser les
congés pendant la période de confinement.
La CGT a demandé qu’on décale la période du 31 Mai au 31
juin pour pouvoir étaler les congés restant sur deux mois.
La DG attend aussi les dernières infos gouvernementales
notamment sur les RTT pour voir les possibilités qu’ils
auront sur les congés. Elle ne veut pas augmenter
exceptionnellement le nombre de congé que l’on peut
mettre dans le CET (10).
La CGT leur a dit que cela devait passer par un accord
d’entreprise.

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *