REGIME DES RETRAITES Attention aux idées reçues !

Comme toujours, l’épouvantail des régimes spéciaux est ressorti dès qu’il s’agit d’opérer une réforme des retraites. Ce subterfuge s’avère toujours précieux pour occulter le fond du sujet, à savoir la disparition voulue d’une retraite par répartition intergénérationnelle et son remplacement par un régime assuranciel fondamentalement inégalitaire.

Idée reçue : Les régimes spéciaux ne roulent que pour eux !

Les régimes spéciaux de retraites, notamment celui de la SNCF, si souvent décriés par les médias et les politiques, sont de la poudre au yeux pour nous faire croire qu’il n’y a aucune alternative à leur suppression et faire passer une reforme qui, on le sait, fera baisser les pensions, notamment celles des cadres.

Voici les chiffres, issus de la cour des comptes, qui vous montreront que les régimes spéciaux représentent peu de choses dans le paysage global et qu’ils contribuent fortement aux pensions des non-salariés tel que les exploitants agricoles, les commerçants, les artisans…

Fin 2017, 17.2 millions de personnes bénéficiaient d’une pension dans le cadre du système de retraite français.

Ces retraités peuvent se répartir en trois groupes :

1/ Salariés du secteur privé

La très grande majorité des salariés du secteur privé en France sont affiliés au régime général de l’assurance retraite.

En métropole, 14.1 millions de retraités.

2/ Régimes spéciaux

Les régimes spéciaux au sens large (avec les fonctionnaires de l’Etat, des collectivités locales et des hôpitaux) regroupent 4.2 millions de retraités

A l’intérieur de ce groupe on a la SNCF avec 258 319 bénéficiaires et 48 643 à la RATP.

3/ Non-salariés

Souvent gérés par des caisses autonomes avec 2.6 millions de retraités, les exploitants agricoles, les professions libérales (CNAVPL, qui regroupe dix
sous-caisses : notaires, médecins, pharmaciens, dentistes, sages-femmes, architectes…), les avocats, la sécurité sociale des indépendants (SSI, regroupant les artisans, commerçants et industriels).

A noter que certains retraités peuvent être poly-pensionnés et dépendre de plusieurs caisses de retraite.

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *