CSE info Novembre 2020

abstract architecture background buildings

1/ Point Covid :   Bulletin sanitaire au 09/11 

Situation CSTJF :  Cas contacts : 4 nouveaux sur 197 depuis le début septembre se sont révélés positifs dont 1 a généré un nouveau cas contact. Tous étaient dans des bureaux différents. 567 tests sérologiques ont été effectués  dont 15 avec IGG positif (ancienne contamination) et 3 avec IGM positif (contamination récente) mais test PCR négatif

Aucun cas lié à la restauration d’entreprise

Comme la CGT l’avait demandé le télétravail à plus de 50% et la jauge de présents  aux alentours de 600 salariés ont permis la maitrise de la circulation du virus. La fermeture du restaurant d’entreprise  avec uniquement une restauration rapide , ainsi que toutes les salles de convivialité, a résolu le problème de la concentration  en milieu clos des salariés!

2/ Point PERL:

La CGT interpelle la Direction quant à la problématique (complexe, réelle et récurrente !) de la qualité de l’atmosphère de Lacq .. et regrette de ne pas avoir de précisions ni d’explications quant à l’avancée des actions et des modifications initiées par les industriels de la plate-forme pour améliorer la qualité des rejets atmosphériques. Rejets qui continuent d’indisposer les riverains (et d’en impacter leur santé) et l’ensemble des salariés (dont ceux du PERL)

La CGT conseille de visionner un intéressant documentaire (« Lacq, une odeur de soufre » actuellement en replay sur la 3) sur le sujet qui permettra à chacun de prendre conscience du problème, d’en comprendre la complexité et d’apprécier également comment, au final et à force de pugnacité, de persévérance et de volonté, David peut finir par ébranler Goliath !!!

3/ Point RPS:

La CGT ainsi que toutes les OS renouvellent leur demande de « transférer » ce sujet de la commission RH vers la CSSCT

Cela nécessiterait une modification rapide de l’accord DSE signé, ce qui n’est pas à l’ordre du jour, tant une révision d’accord existant est difficile et laborieuse surtout quand toutes les OS signataires ne veulent rien entendre!

En attendant, le traitement de ces problématiques RPS est « dilué » dans les différentes commissions (RH, comité RPS, CSSCT et CSE .. ce que déplore la CGT. Cela entraine inévitablement un manque dommageable de visibilité de l’ensemble des élus sur l’efficacité, par exemple, des actions initiées par le Management et la Direction dans les différentes « entités ciblées » à l’issue des résultats du dernier COPSOQ !

Faute de visites médicales ( due au COVID) suffisantes cette année, assurées par la Médecine du travail les questionnaires COPSOQ ne seront pas remplis en nombre suffisant et ce « traceur » ne pourra donc pas être étudié et utilisé.

En cette période si particulière, potentiellement génératrice chez certains d’appréhensions, d’inquiétudes, de mal-être, de stress supplémentaire, de peur du lendemain et de solitude, la CGT reste vigilante et toujours à l’écoute de l’ensemble des salariés , elle rappelle que des acteurs « référents » existent dans l’Entreprise

4/ Point organisation solution imprimées:

La Direction nous a présenté une organisation des solutions imprimées qui n’est qu’une externalisation d’ici 2023 de ce service!!!

Pour la CGT même avec toute la bonne volonté de nos dirigeants la fin est inéluctable. L’effectif de 7 salariés en 2019 ne sera plus que de 2 en 2023 avec de la part de la Direction générale aucune possibilité d’embauche extérieur sur ce type de métier. Autant vous dire qu’en interne ces postes sont très compliqués a trouver. « Quand on veut noyer son chien on dit qu’il a la rage »

5/ QAF 2021

Déclaration de la CGT:

La CGT souhaitait obtenir une utilisation de l’excèdent budgétaire CSE, dû au Corona Virus, plus juste avec une répartition plus adaptée avec de nouvelles propositions. 

Pour la CGT , une partie de l’excèdent en chèque cadeau n’est pas assez redistributive envers les salariés !

La somme d’environ 850 K€ constituée de 650K€ venant du CSE , plus 200K€ venant du CSEC ne peut se  solder uniquement  par l’attribution d’un chèque cadeau de 170€ qui en plus ne dépend pas du QAF !

Cette redistribution de 580000€ n’est pas suffisante ! 

La CGT avait fait des propositions pour utiliser cet excédent en améliorant nos prestations déjà existantes mais aucune d’entre elles n’a été retenue :

Augmentation de 5% des subventions par lettre QAF qui favorise TOUS les salariés , augmentation des plafonds (général & liberté),

déduction de l’impôt ou ½ PART supplémentaire pour tous dans le calcul du QAF qui favorise les familles monoparentales et les salariés célibataires , places de cinéma à 3,50€ au lieu de 5€, Chèques lire/culture subventionnés à 50% ,nombre de dossiers libertés supérieur à 3 pour l’année prochaine.

Malgré ce désaccord les élus CGT voteront l’attribution du chèque cadeau mais continueront à être vigilants sur la gestion de notre CSE dite « en bon père de famille » qui se fait in fine au détriment des salariés 

Mots-Clés : #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *