9 janvier 2020, grande journée de grève et de mobilisation interprofessionnelles.

Pour répondre aux évolutions démographiques comme aux évolutions du marché du travail, la CGT a des propositions de progrès social, pour améliorer notre système de retraite solidaire et assurer son financement.
Notre système actuel est bon parce qu’il prend en compte les solidarités et parce qu’il est à prestations définies. On augmente les cotisations sociales s’il y a plus de retraités et des besoins nouveaux pour la jeunesse (validation des années d’études…).
Le régime universel par points prôné par le président de la République est mauvais car il est conçu pour faire baisser les pensions. Cela implique de bloquer le niveau des cotisations à 28 % et qu’il n’y ait pas de possibilités de les augmenter, les prestations devenant alors la variable d’ajustement (donc la baisse des pensions) pour maintenir un équilibre financier de plus en plus éloigné des besoins croissants de la population.
Malgré les attaques, notre système de retraite est le meilleur du monde, il est solide et financé sur le long terme car tant qu’il y a des salaires et de l’emploi, il y a des cotisations sociales pour assurer les prestations retraites.
C’est cela la solidarité : cotiser selon ses moyens et recevoir selon ses besoins

Mots-Clés : # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *