DE NOUVEAUX DROITS À ACQUÉRIR POUR LES EXPATS!

Les élus CGT-UGICT au sein de la commission Expatriation sont demandeurs d’un accord de mobilité négocié !

Depuis de nombreuses années, la Direction décide seule des règles régissant les conditions des expatriés et rogne sur les indemnités liées aux RAPMI*.

La Direction ne prend pas en compte la situation du conjoint « à la hauteur », a supprimé les voyages de pré-affectation…

La CGT-UGICT s’engage sans cesse pour négocier ces règles afin quelles soient inscrites dans un accord pérenne, plus favorable aux salariés.

*Règles d’Administration du Personnel en Mobilité Internationale

11 IDÉES POUR AMÉLIORER LES CONDITIONS DES EXPATS

01 Des représentants Expatriation élus par les expatriés dans toutes les filiales

02 Des conditions d’accompagnement du conjoint mieux encadrées au départ et au retour (recherche d’emploi, formation, maternité-paternité…)

03 Des établissements scolaires et des centres médicaux de haut niveau

04 Une prise en charge sérieuse des formalités administratives (passeport, billets d’avion, visas, fiscalité…)

05 La revalorisation des indemnités (ICV) au plus proche de la réalité du terrain et de la vie des expatriés

06 Des formations techniques sur site à privilégier

07 Des voyages comptabilisés dans le temps de travail

08 3% d’augmentation au changement de poste (effort de formation et d’adaptation)

09 Paiement des heures supplémentaires au delà des 12h et majoration des heures de nuit, majoration des jours supplémentaires pour raison de service

10 Indemnité de séparation étendue aux parents célibataires (divorce, rupture de pacs…)

11 Equivalence des niveaux de classifica- tion des postes en back to back, y compris pour un remplacement supérieur à 6 mois

tract-campagne-expatries

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *