Conditions de vie au travail : la CGT fait des propositions

Aucune pénibilité n’est reconnue dans le monde du travail pour les victimes de burn-out (surcharge de travail entraînant souffrance psychique) et parfois de bore-out (manque de travail entraînant sentiment d’inutilité).

La CGT propose donc plusieurs pistes pour éviter les RPS :

Notre espérance de vie, censée s’accroître grâce à nos progrès technologiques et de santé, est désormais en recul à cause de la toute-puissance du travail.

La reconnaissance du burn-out et du bore-out comme maladies professionnelles n’est pas un simple débat technique. Pour celles et ceux qui en sont victimes, elle entraînerait une meilleure prise en charge.

Dans notre entreprise, ces questions doivent être traitées de façon urgente par les CHSCT.

VOTER CGT

c’est donner la parole aux salariés

tract-campagne-elections-paris

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *