Loi Travail : Grèves et Manifestations du 23 et 28 juin 2016

L’essentiel des dangers du projet de loi travail demeurent et se concentrent sur :

  • L’inversion de la hiérarchie des normes (article 2)
  • Le travailler plus pour gagner moins (articles 2 et 3)
  • La casse de la démocratie sociale dans l’entreprise avec de nouvelles règles de négociations (articles 7 à 12)
  • La facilitation des licenciements (accords de compétitivité article 11, réforme des licenciements économiques article 30, et possibilité de licencier en cas de reprise d’entreprise article 41)
  • La réforme de la médecine du travail (article 44)
  • Et aussi :
  • L’ubérisation du salariat (article 27)
  • La précarisation des privé-es d’emploi (article 52)
  • La formation professionnelle au service des employeurs (articles 32 et 33)

Les quelques avancées intégrées grâce à la mobilisation

  •     Le renforcement de la législation sur le harcèlement sexuel
  •     L’extension de la protection contre le licenciement à 10 semaines après l’accouchement (contre 4 aujourd’hui) et au 2e parent
  •     La création d’une aide à la recherche du premier emploi
  •     Le renforcement de la garantie jeune et du CPA

CE QUI POSE TOUJOURS PROBLÈME Analyse du projet de loi après le 49-3

Manifestations à PARIS

Manifestations à PAU

Mots-Clés : # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *