Impôts Expats : la Direction renonce

Vous avez été un certain nombre à réagir au sujet de la position de TOTAL vis-à-vis de l’imposition aux expatriés sur le sondage en ligne de la CGT-UGICT :

 » Suite à la mise en œuvre du prélèvement à la source dès 2019, les expatriés de TOTAL devront mettre deux fois la main à la poche. Car en plus des services des impôts Français, il y a le FISC (TOTAL). Malgré l’annonce d’une année blanche (sans impôt pour 2018), Bercy prévoit un système anti abus. Jusqu’à présent le salarié en expatriation subissait une double imposition l’année de son départ. En effet il s’acquittait de l’impôt de l’année N-1 et du prélèvement à la source du fisc TOTAL (impôt théorique) de l’année en cours. Cependant à son retour en France il n’était pas imposé sur l’année N-1 sur ses revenus à l’étranger, ce qui compensait la double imposition de sa première année d’expatriation. A partir de 2019 cette double imposition ne sera plus compensée car ce même salarié sera prélevé à la source sur l’année N dès son retour en France et non plus sur l’année N-1.La seule façon d’éviter que les expatriés de TOTAL soient encore les dindons de la farce, c’est que TOTAL stoppe le prélèvement de l’impôt théorique en 2018. Malgré cette demande faite par la CGT en commission expatriation, la Direction reste sourde et gagne du temps. Il y a urgence, et seule la mobilisation de tous, permettra à la CGT de faire entendre à la Direction de renoncer à cette collecte de plusieurs dizaines de millions d’euros faite (par le fisc TOTAL) sur le dos des expatriés. . »

 

La Direction a annoncé dernièrement la suppression du prélèvement de l’impôt aux expatriés en 2018 et rembourser ce qui a été déjà prélevé…..

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *