Allo Patrick ?

Total bonjour ! Patrick à votre service ! Comment puis-je vous aider ?

  – Bonjour Patrick, êtes-vous au courant de ce qui se passe dans votre entreprise   aujourd’hui ?

– Oui, bien sûr, je vais tout vous expliquer. Alors en fait, nous lançons une nouvelle orientation et elle s’appelle Total-stress.

  – Stress ?

Tract-Allo Patrick

– Oui, ou surtension si vous voulez. On fait comme avant, mais avec moins de moyens et moins de personnel, et donc c’est moins cher !

  – Moins cher, dites-vous ?

Oui, et en plus, comme on fait aussi de l’électricité verte, ça fait tout neuf ! Super, non ?

  – C’est vous qui le dites, mais vous ne pensez pas qu’à terme, ça finisse par se voir ?

– Ce que je vois, c’est qu’autour de moi, les actionnaires et les marchés financiers sont contents, n’est-ce pas ce qui compte en définitive ?

  – Ce n’est pas un peu restrictif comme façon de voir ? Et le savoir-faire humain ? La vitrine technologique ?   L’attractivité à l’emploi ? L’esprit d’entreprise ? La responsabilité sociétale ?

– Justement ! Le groupe Total ne ménage pas ses efforts en ce sens : le déploiement vers l’énergie verte, le bien être dans l’entreprise autour de valeurs éthiques fortes, le lean-management , …

  – Mais ne voyez-vous pas que ces soi-disant valeurs n’apparaissent que comme des coquilles vides de sens,   qui peinent à masquer un délitement de l’esprit de corps, un recul technique du fait de l’insuffisance de   moyens, une déshérence de la gestion humaine face à la pression économique ?

– Ah, mais mes analystes financiers n’ont pas cette lecture : le groupe Total apparaît comme innovant, porteur de valeurs, et sa diversification le rend moins exposé aux risques que nombre de ses concurrents. Et entre nous soit dit, le marché du pétrole est un marché mature, et donc à terme moins porteur. Certes, nous avons racheté MaerskOil, mais il ne s’agit là que d’un repositionnement stratégique pour faire face à une géopolitique incertaine. Et là aussi, nous allons sabrer ! Non, le vrai futur de l’entreprise est ailleurs : à quoi bon chercher de l’huile –qu’on ne trouve plus, d’ailleurs– quand on peut racheter celle des autres ? Moins d’efforts à faire, de la rentabilité facile, tout le monde est content !

  – Moins d’efforts à faire ? Vous ne pouvez pas penser ce que vous dîtes ? Et tous ceux qui se dédient corps et   âme à la recherche et à l’exploitation pétrolière ? Qu’en faites-vous ?

– C’est bien pour ça que nous lançons Total-stress. Il faut vivre avec son temps. Si l’avenir énergétique est au renouvelable, celui des emplois pétroliers est en passe de devenir non-renouvelable, si vous me permettez ce bon mot ! Bon, je vous quitte, j’ai un autre appel… Total bonjour !…

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *