CCE Jeunesse : les vacances de la honte

Faisant suite aux votes des restrictions budgétaires, dans les différents CE pour 2017 (la CGT a voté contre), la CGT vous informe des conséquences et dommages collatéraux constatés au CCE :

Premières conséquences, les membres de la commission financière du CCE ont recommandé les mesures suivantes à destination des colonies de l’été 2017 :

  • Aucune inscription prise en dehors des périodes d’inscription.
  • Aucune place supplémentaire aux options qui avaient été prises et validées par le CCE auprès des prestataires en décembre 2016.
  • Pour les enfants n’ayant émis qu’un seul souhait pour les colonies de l’été et qui seraient refusés, aucune autre option ne sera proposée.
  • Pour les enfants ayant émis 2 ou 3 souhaits et qui seraient refusés, aucune autre option ne sera proposée.
  • Interdiction de remplir des voyages qui étaient à moitié vides.

Ces mesures anti-sociales ont été prises sans prendre en compte l’afflux d’inscriptions faisant suite à l’arrivée de nouveaux salariés TGS des autres branches et l’amélioration de la subvention via le QAF CCE.

La CGT, par la voix du président de la commission jeunesse, n’est pas restée sans bouger. Nous avons alerté et cherché des solutions pour que tous les enfants partent. Malheureusement le secrétaire du CCE, élu SICTAME, n’a eu que faire de ces propositions et a fait appliquer sans vote des élus CCE toutes ces mesures en by-passant complètement le président de la commission jeunesse.

Tract CCE JEUNESSE

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *