Déclaration-Droit de réponse de la CGT à Total

Déclaration du syndicat CGT Total de l’UES Amont-Global Services-Holding

Un salarié s’est donné la mort lundi 6 mars sur le site du CSTJF à Pau.

La CGT s’associe à la peine de la famille, des proches et des collègues.

Le syndicat CGT de l’UES Amont-Global Services-Holding n’avait pas à ce jour fait de déclaration, malgré les sollicitations des médias, considérant devoir observer une certaine réserve dans ces moments tragiques.

Ceci dit, la lecture des déclarations faites à la presse par Total, nous conduit à demander un droit de réponse.

« L’homme a été retrouvé mort par certains de ses collègues qui le cherchaient, s’inquiétant de ne pas le voir à la cantine. Nous ne connaissons pas la cause de ce geste fatal. Du côté de Total, nous n’avons pas de problèmes particuliers, nous sommes plutôt sereins en ce moment car nous connaissons des succès. ».

La CGT ne peut accepter de tels propos, pouvant laisser entendre  que nous connaissons des conditions de travail idylliques dans la branche Amont de Total !

La CGT a déclaré à plusieurs reprises, et notamment lors des dernières réorganisations d’envergure dans l’entreprise, que de nombreux salariés se retrouvent en situation  de risques psychosociaux : le climat au sein de plusieurs services n’est pas aussi serein que la direction le prétend, tant à Paris, à Pau, que dans le reste du Groupe.

Le syndicat CGT Total de l’UES Amont-Global Services-Holding a d’ailleurs alerté le 10 février 2017 le PDG Patrick POUYANNE sur ce sujet, en lui demandant un rendez vous. Il a délégué Namita SHAH,  la directrice de « People & Social  Responsability » à cette rencontre prévue le 15 mars.

La CGT avait tiré la sonnette d’alarme une énième fois en février 2016 suite à des événements déjà alarmants et révélateurs.

La CGT renouvelle son alerte concernant la santé des salariés notamment ceux fortement touchés par les diverses réorganisations. Il est urgent de recentrer la politique de l’entreprise sur l’humain. La CGT souhaite que la Direction prenne enfin conscience du réel impact sur la santé des salariés des réorganisations successives majeures de ces dernières années. La CGT continuera à exiger des conditions de travail  respectueuses de la santé des salariés.

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *