Comment Total augmente ses dividendes et laisse les miettes aux salariés

Drôle de notion du paratage des richesses… Lors du CCE du 11 juin, la Direction a demandé l’avis des élus sur le projet d’avenant destiné au versement d’un supplément d’intéressement au titre de la prime de partage des profits. En effet, la loi prévoit que lorsqu’une société augmente la part de ses dividendes , elle doit ouvrir une négociation sur une prime de partage de profits (loi N°2011 – 894 du 28 juillet 2011) :  » cette prime bénéficie d’exonérations sociales à hauteur de 1 200€ par an et par salarié. « 
La Direction veut éviter de négocier : elle propose quelques miettes alors que les Organisations
Syndicales peuvent négocier une prime bien supérieure aux 264€ proposés …
Mots-Clés : #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *